Vos droits de congés maternité si vous attendez des jumeaux

Vos droits de congés maternité si vous attendez des jumeaux

Une grossesse gémellaire ou multiple n’est en rien comparable à une grossesse monofoetale. La fatigue est plus présente, les nausées du premier trimestre souvent plus intenses et surtout, à l’approche de la fin de la gestation, le ventre est plus encombrant au quotidien. D’ailleurs, la date du terme est avancée en moyenne de deux semaines lorsque l’on attend deux enfants. On passe alors de 39 SG pour une grossesse classique à 37 SG pour une grossesse multiple.

Pour toutes ces raisons, il est évident que pour les heureuses mamans qui attendent leurs jumeaux, un congé maternité rallongé est bien mérité ! La bonne nouvelle c’est que la loi vous comprend et le prévoit ! Voici quels sont vos droits lorsque vous attendez des jumeaux.

1) Un congé pré-natal avancé

Le congé pré-natal, c’est la période de temps où vous serez arrêtée avant l’accouchement. Dans un cas normal et pour une grossesse monofoetale physiologique, cette période débute six semaines avant la date présumée du terme si c’est votre premier ou deuxième enfant. Si c’est votre troisième, alors vous devriez avoir droit à huit semaines, soit deux supplémentaires.

En revanche, dans le cas d’une grossesse multiple, vous serez arrêtée douze semaines avant le terme.

Si votre grossesse se passe bien, et que votre sage-femme est d’accord, il vous est possible de reporter les trois premières semaines de ce congé pour les transférer en congés postnatal.

Petit conseil : Pour éviter de prendre de court votre employeur, prévenez-le suffisamment en avance pour qu’il ait le temps de s’organiser voire de prévoir un remplacement.

Et pour préparer au mieux l’arrivée de vos enfants pendant ce laps de temps, rendez-vous sur le blog dédié aux mamans pour ma fille .

2) Un congé post natal rallongé

Le congé postnatal est celui qui débute à partir du jour où vous avez mis au monde votre progéniture. Il dure normalement dix semaines si c’est votre premier ou deuxième enfant, et dix-huit semaines à partir de votre troisième.

Quant à une grossesse gémellaire, il s’étend à vingt-deux semaines.

Remarque : A partir du deuxième enfant, vous pouvez demander un congé parental s’étalant jusqu’à trois ans. Il faudra cependant que vous ayez suffisamment d’ancienneté dans votre entreprise d’accueil pour en bénéficier. Les nouvelles lois imposent aussi qu’il soit partagé entre le père et la mère à un ratio de 24 mois pour la mère et 12 mois pour le père.

3) Qui prend en charge votre congé maternité ?

Vous êtes en droit de demander une indemnité journalière lorsque vous êtes en congé maternité. C’est la CPAM qui se doit de vous reverser l’équivalent de votre salaire durant toute la durée de l’arrêt de travail si vous remplissez un certain nombre de conditions, comme avoir travaillé au moins 150h au cours des 3 derniers mois ou 600h au cours des douze derniers si vous êtes salariée. Si vous êtes au chômage, vous pouvez conserver vos droits.

Pour tous renseignements complémentaires, il peut être judicieux de vous rapprocher de votre caisse d’assurance maladie afin d’y voir plus clair.

Articles Similaires

Le choix de la crèche aurait plus d’impact sur la réussite scolaire que l’école

Le choix de la crèche aurait plus d’impact sur la réussite scolaire que l’école

Pourquoi opter pour un faire-part pour annoncer une naissance ?

Pourquoi opter pour un faire-part pour annoncer une naissance ?